LE PROCHAIN ÉVÈNEMENT
» Voir tous les évènements
Pas d'évènement pour le moment
LA DERNIÈRE NEWS
» Voir toutes les news
Sortie du nouveau recueil de poésies "Mal Blessée" 6 décembre 2017 Editions Traverse
Des glissements de récits en poèmes, de mythes en contes, une...

Postée le 01/12/17 | Lire la suite
  • Sur Marcel Moreau (Buvonzuncoup et Se dépasser pour s'atteindre)
    20/03/19 | Voir l'article
Soleils sur le Nihil (poèmes et chansons) Editions Traverse
terwagneolivier.be_soleils-sur-le-nihil-poemes-et-chansons-editions-traverse
"Diagnostic de l’esprit du temps. Choc des pulsions et des civilisations. D’Ouest en Est, du Nord au Sud, du Croissant à la Croix. Red bull te donne l’halal. Complot mondial. Corps nus en snapshats éphémères. Le cœur a ses réseaux que la raison ignore. Pas de jardin sans clôture. Ouverture infinie des frontières au- delà du mur facebook des lamentations où s’exprime l’Indignation des Indignés. Au cœur du diagnostic, possibilité d’une Renaissance dépouillée de toute volonté d’arraisonner le réel au nom du Bien."

Olivier Terwagne est né à Chimay en 1983. Musicien et enseignant. Pianiste et accordéoniste, auteur compositeur interprète, il crée son musée sonore au diapason d’harmoniums, de toys déglingués et de sons féériques au sein de trois spectacles: « Mnémosyne », « Fragments de Brassens » et « Chimères Bleues » (avec son ami François Degrande). Il a également signé quelques articles sur la philosophie de l’histoire dans des revues scientifiques.

ISBN 978-2-93078-305-5 - Editions Traverse - Collection Carambole - Prix de vente public : 10 euros

Avant-Lire d' Eric Piette et de Jean-Marc Dermesropian

Exergues au livre...

« Nos petits événements privés attendent toujours un conteur. Quelqu’un qui sait et qui transmettra aux autres. On ne disparaît jamais complètement. C’est épuisant de se déplacer dans l’ombre. C’est comme si on espionnait sans être vu. La clandestinité et le secret exigent une mémoire infaillible. Mais souvent les motifs d’un secret ne cachent rien de répréhensible. Le secret est simplement notre propre mélodie ; celle qui nous enchante et nous transforme en témoin stupéfait de la vie des autres. Sans secret je n’aurais jamais commencé à écrire. Raconter c’est cela, tout simplement. C’est comme un pacte, un enchantement. C’est le fil invisible qui nous condamne aux souvenirs, au fait que les événements et les personnes reviennent comme des ombres. Le jour où nous serons libérés de l’enchantement et où nous aurons enfin envie de raconter la vérité ; ce jour-là nous-mêmes ne serons plus qu’un souvenir ou une ombre. »

Daniel Boltanski dans « Le prix du désir », film italien de Roberto Andò (2004)

« Je vais m’arrêter là. Toutes mes preuves ont disparu lors d’un incendie, mais pas avant d’avoir été mâchées par tous les chiens qui habitent la mémoire. L’un après l’autre, ils hurlent au soleil, à la lune, aux étoiles, pour tenter de les rapprocher à nouveau ». (Jim Harrison, En marges)

« Elle savait Madame Bérange que tous les chagrins viennent dans les lettres. Je ne sais plus à qui écrire… Tous ces gens sont loin… Ils ont changé d'âme pour mieux trahir, mieux oublier, parler d'autre chose…»

(Céline, Mort à crédit)

http://editionstraverse.over-blog.com/2014/10/soleils-sur-le-nihil-d-olivier-terwagne.html